Comité de pilotage

Comité de pilotage

Le Comité de pilotage prend les décisions stratégiques essentielles. Il se compose d’une dizaines de personnes d’origines, de professions et de disciplines diverses qui ont de l’expérience en gestion de projets de recherche.

 

wieviorkaMichel Wieviorka

Président de la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH), Responsable de la Plateforme Violence et sortie de la violence, Co-directeur du projet IPEV

Directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et président de la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH), Michel Wieviorka dirige la Plateforme « Violence et sortie de la violence » dans laquelle s’inscrit l’Observatoire des radicalisations. Il est par ailleurs membre du conseil scientifique de l’European Research Council et fondateur de la revue Socio. Ses recherches ont porté ou portent sur la notion de conflit, le terrorisme et la violence, sur le racisme, l’antisémitisme, sur les mouvements sociaux, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle.

 

dozonJean-Pierre Dozon

Vice-président de la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH), Co-directeur de la Plateforme Violence et sortie de la violence, Co-directeur du projet IPEV

Directeur de recherche émérite à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Jean-Pierre Dozon est anthropologue et l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, et a travaillé principalement en Afrique de l’Ouest, sur des questions de développement, de santé, sur les problèmes ethniques, sur les entremêlements du politique et du religieux, ainsi que sur les relations franco-africaines et sino-africaines. Il est également directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), membre de l’Institut des mondes africains (IMAF) et vice-président de la Fondation Maison des sciences de l’homme.

 

lebotYvon Le Bot

Directeur de recherche émérite au CNRS, Co-directeur de la Plateforme Violence et sortie de la violence, Co-directeur du projet IPEV

Membre du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS, EHESS), Yvon Le Bot est sociologue et membre associé du Collège d’études mondiales (FMSH). Il a été titulaire d’une chaire Marie Curie de la Commission européenne et a enseigné dans de nombreuses universités en Amérique latine, ainsi qu’à Berkeley, Louvain-la-Neuve, La Sapienza (Rome). Yvon Le Bot a également effectué plusieurs missions pour les Nations unies. Ses travaux portent sur les mouvements sociaux et les mouvements culturels, la violence et la sortie de la violence, les identités et la démocratie, notamment en Amérique latine.

 

khosrokhavarFarhad Khosrokhavar

Directeur d’études à l’EHESS, directeur de l’Observatoire des Radicalisations à la FMSH, membre du comité de pilotage du projet IPEV 

Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et directeur de l’Observatoire des radicalisations à la FMSH. Auteur de nombreux ouvrages sur le djihadisme, la radicalisation en prison et les révolutions arabes, dont Le jihadisme. Le comprendre pour mieux le combattre (avec D. Bénichou et P. Migaux), 2015.

 

michelfoucherMichel Foucher

Directeur de la formation, des études et de la recherche de l’Institut des Hautes Études de défense nationale, géographe à l’École normale supérieure, chaire d’études mondiales à la FMSH, membre du comité de pilotage du projet IPEV
Géographe, diplomate et essayiste français, Michel Foucher est le fondateur de l’Observatoire européen de géopolitique à Lyon, collaborateur de nombreux numéros de la revue Hérodote. Michel Foucher est titulaire de la chaire de géopolitique mondiale. Il est également membre du Conseil des Affaires étrangères et expert auprès du Conseil économique de la défense et conseiller de la division Paix et sécurité de la Commission de l’Union africaine (Addis Abeba, Éthiopie).

 

Hillary WiesnerHillary Wiesner

Directrice de programme à la Carnegie Corporation of New York, membre du comité de pilotage du projet IPEV

Hillary Wiesner est directrice du programme Transnational Mouvements and the Arab Region au sein de la Carnegie Corporation of New York. Elle a récemment été directrice des programmes de l’Intergovernmental Centre for Interreligious and Intercultural Dialogue, basé à Vienne, ainsi que directrice de l’Islam Initiative, et des programmes sur les pays arabes de la Carnegie.

 

adel_bakawan2Adel Bakawan

Chercheur associé à l’Ecole des Haute Etudes en Sciences sociales de Paris (EHESS), membre du comité de pilotage du projet IPEV

Adel Bakawan est sociologue, chercheur associé à l’Ecole des Haute Etudes en Sciences sociales de Paris (EHESS). Il est chargé de cours à l’Université d’Evry, département de Sociologie, département d’Administration Economique et Sociale, depuis 2011. Il est également membre du Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques (CADIS). Il dirige un programme de recherche sur la troisième génération jihadiste kurde parmi Daech et Al Qaida. Dans le cadre de la plate-forme de sortie de la violence, Il codirige, avec Danièle Joly, un groupe de chercheurs sur l’Etat-nation au Kurdistan irakien.

 

hagegeSerge Hagège

Administrateur de la recherche au CSFRS, membre du comité de pilotage du projet IPEV
Serge Hagège est Docteur d’Etat en sciences physiques et Directeur de Recherche au CNRS. Il a été attaché pour la Science et la technologie en Ambassade de France à Washington et à Tokyo (1999–2005) puis il a servi comme conseiller du directeur général pour la recherche et l’innovation au ministère chargé de la recherche (2006-2013). La direction générale déléguée à la science du CNRS lui a ensuite confié une mission de coordination entre les relations internationales et de la valorisation de l’établissement (2014-2016).

 

jazouliAdil Jazouli

Chargé de mission auprès du Commissaire délégué au Commissariat Général à l’Égalité des Territoires, membre du comité de pilotage du projet IPEV

Adil Jazouli est chargé de mission auprès du Commissaire délégué au Commissariat Général à l’Égalité des Territoires. En 1990 il crée et dirige « Banlieuscopies », programme d’observation et d’évaluation des politiques publiques dans les banlieues Il rejoint le ministère de la ville en 1997, où il occupe plusieurs fonctions liées aux études et à la recherche et où il participe notamment à la création de l’Observatoire National des Zones Urbaines Sensibles. Il est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes des banlieues populaires et des politiques publiques qui s’y déploient. Il est par ailleurs engagé depuis longtemps dans des mouvements associatifs et civiques.