FMSH

La Fondation Maison des sciences de l’homme

logo-fmsh-2015-1200dpi

 

Le Panel international sur la sortie de la violence est coordonné par la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) à Paris, fondation reconnue d’utilité publique, fondé par l’historien Fernand Braudel en 1963, pour promouvoir les sciences humaines et sociales au meilleur niveau, pluridisciplinaire et international.

La Fondation

Lieu de référence pour penser à un niveau global les grandes questions du monde contemporain, la FMSH met en synergie communautés et réseaux scientifiques internationaux, et favorise les dialogues interdisciplinaires.

Ses missions recouvrent l’internationalisation de la recherche, l’incubation et la mise en œuvre de projets de recherche innovants, la diffusion et la valorisation des savoirs. Au service de l’ensemble de la communauté SHS, la Fondation met en place des partenariats institutionnels et promeut des infrastructures et instruments collectifs de recherche.

Depuis 2014, la FMSH soutient la création de plateformes de recherche qui constituent une priorité de sa politique scientifique. IPEV s’inscrit dans le cadre de la Plateforme Violence et sortie de la violence créée en 2015 et qui accueille projets de recherche et de dissémination internationales dans le domaine de la sortie de la violence.

La Fondation est actuellement dirigée par Michel Wieviorka.

La plateforme Violence et sortie de la violence

Comprendre et dépasser la violence contemporaine

La Plateforme Violence et sortie de la violence articule et met en regard deux moments de la violence : ce qui constitue l’entrée dans le phénomène, et qui relève de l’Observatoire des radicalisations, et ce qui en constitue la fin, ou la sortie, à différents niveaux, individuel et collectif, et qui relève de l’Observatoire international de la sortie de la violence.

Les recherches réalisées au sein de la Plateforme envisagent les ressorts de la radicalisation en France et ailleurs, dans ses différentes modalités, sans la limiter au seul islamisme. Elles abordent également les stratégies et les politiques de prévention, de résolution des conflits et de sortie de la violence.

Mise en place en 2015, la Plateforme Violence et sortie de la violence est composée de l’Observatoire des radicalisations et de l’Observatoire international de la sortie de la violence.