Présentation du rapport du Panel international sur la sortie de la violence

Les membres du Panel international sur la sortie de la violence (IPEV) vous convient à la présentation, pour la première fois en France, de leur rapport final.

Ce rapport présente les résultats des neuf groupes de travail d’IPEV, fruits de deux ans de collaborations internationales et interdisciplinaires, et vise à penser la sortie de la violence aux différents niveaux où elle s’exerce (déradicalisation, désengagement, réconciliation, mémoires des groupes et des individus, etc.). Le souci constant d’articuler une approche critique à des recommandations pratiques destine le rapport non seulement au monde académique, mais aussi au monde politique et aux acteurs de la société civile.

Lors de cette présentation, des acteurs clés du panel interviendront et échangeront ensuite avec la salle.

Informations pratiques

Lundi 18 novembre
17h – 20h
IEA de Paris | 17 quai d’Anjou, Paris 4
Inscription obligatoire

 

Le rapport

Le Panel a produit un rapport d’analyses et de recommandations destiné aux institutions internationales, régionales et nationales, aux décideurs politiques, aux représentants d’ONG et aux praticiens. L’objectif est d’établir des stratégies communes et d’identifier les bonnes pratiques permettant la sortie de la violence. Les recommandations présentées sont destinées à devenir des solutions de valeur pour un processus de sortie de la violence qui favorise l’intégration des citoyens et la construction de sociétés sûres et démocratiques. Ce rapport traite la sortie de la violence en nouveau domaine de recherche

Il se présente en 9 chapitres :

  • Pour une lecture anthropologique, comparée et située de la radicalisation
    Sous la direction de Farhad KHOSROKHAVAR, directeur d’études à l’EHESS et directeur de l’Observatoire des radicalisations de la FMSH, et Jérôme FERRET, maître de conférences en sociologie à l’Université Toulouse 1 Capitole
  • Déradicalisation
    Sous la direction de Shashi JAYAKUMAR, directeur du Centre of Excellence for National Security du Nanyang Technological University de Singapour
  • Entre salafisme, sectarisme et violence : les nouveaux visages de la radicalité
    Sous la direction de Mohamed Ali ADRAOUI, chercheur au Middle East Institute de l’Université nationale de Singapour
  • Indépendantisme et sortie de violence
    Sous la direction de Adel BAKAWAN, sociologue à l’Université d’Evry et membre de la direction de la Fondation Dabran
  • Politiques publiques contre la violence
    Sous la direction de Sandrine LEFRANC, chercheuse à l’Institut des sciences sociales du politique (ISP-CNRS) et Eduardo PIZARRO, professeur de l’Institut d’études politiques et des relations internationales de l’Université nationale de Colombie et diplomate pour la Colombie jusqu’en 2015
  • Réconciliation et justice
    Sous la direction de Elisabeth CLAVERIE, directrice de recherches émérite à l’Institut des sciences sociales du politique du CNRS et Peter WALLENSTEEN, professeur au centre Peace and conflict research à l’Université d’Uppsala
  • Usages et mésusages de la mémoire
    Sous la direction de Scott STRAUS, professeur de sciences politiques à l’Université du Wisconsin, Madison
  • Se reconstruire
    Sous la direction de Richard RECHTMAN, directeur d’études à l’EHESS, psychiatre des hôpitaux, Paris
  • Femmes et violence, approche genrée : région ANMO et diaspora
    Sous la direction de Danièle JOLY, professeure de sociologie émérite à l’Université de Warwick et Pénélope LARZILLIÈRE, chargée de recherche à l’IRD et membre associée à l’EHESS